Vandales, Francs et Maures envahissent la Dordogne

Des attaques constantes sur tous les fronts affaiblirent l'empire romain, et ceux-ci s'intensifia après environ 300 ans d'occupation. Diverses tribus de l'Europe orientale envahissaient la région, essayant constamment de prendre les terres fertiles des occupants romains.

Les Vandales et les Wisigoths ont été les plus réussis à déplacer les Romains. Beaucoup des belles villas et des villes qui avaient été établies ont été détruites, et de nouvelles villes ont commencé à être développé avec des murs défensifs et des fortifications. Il existe de nombreux exemples de villes fortifiées à visiter en Dordogne.

Montcaret est l'une des villes qui ont souffert des invasions wisigoth et abrite quelques tombeaux wisigoth.

Les vandales et les visigoths ont eu une courte victoire, car au début du VIe siècle ils ont été vaincus par les Francs.

Les Maures du sud allaient bientôt suivre et prendre le contrôle de la région au huitième siècle, avant d'être eux-mêmes défaits. Un temps tumultueux en Dordogne et en France, avec Charlemagne élargissant les frontières.

Brantome

Les Vikings ont alors envahi le nord au cours du Xe siècle, brûlant des villages et détruisant tout le reste de leur chemin en se déplaçant le long des rivières Dordogne et Isle. Notamment l'abbaye de Brantôme a été détruite par les Vikings et l'actuelle abbaye a été reconstruite au 10ème et 14ème siècle.

Les vikings ont finalement été repoussés. Dans le cadre de la répulsion des Vikings, quatre «baronnies» furent établies: Beynac, Biron, Mareuil et Bourdeilles. Ceux-ci ont influencé beaucoup de ce qui s'est passé dans la région au cours des siècles suivants, avec leurs familles puissantes contrôlant une grande partie de la Dordogne.

En l'an 1000 apr. J.C. plusieurs des villes que nous reconnaissons encore avaient été établies dans toute la région.

Continuer en Moyen-Age en Dordogne ou retour à l'Histoire de la Dordogne